Il y a 100 ans débutait la bataille de Verdun

environs de Vaux en février 1916

BDIC: environs de Vaux en février 1916. Éclatements d’obus (VAL 198/060)

Le 21 février débutait l’offensive allemande sur le secteur de Verdun. Personne ne se doutait alors que cette bataille allait à ce point marquer les mémoires.

Quatre soldats de Quéménéven ont laissé la vie dans le secteur de Verdun. On pourrait presque dire « seulement » quatre soldats. Pourtant c’est la bataille de Verdun qui reste ancrée dans nos mémoires alors que 12 soldats avaient été tués fin août 1914 pendant la bataille des frontières et la retraite, que 7 autres ont été tués fin septembre 1915 dans la seconde bataille de Champagne, et que 8 seront tués pendant la bataille de la Somme de juillet à octobre 1916…

Le 28 avril 1916, Thomas Quéffelec (116e RI) décède à l’ambulance de Baleicourt. Il avait été grièvement blessé entre le 17 et le 21 avril sous les bombardements violents et incessants du secteur de Thiaumont.

Le 23 juin 1916, Jean Louis Gouriten (65e RI) est porté disparu lors de la prise du fort de Thiaumont, sous les bombardements violents qui précèdent l’assaut allemand.

Le 3 novembre 1916, Yves Le Baut (118e RI) disparaît lors de la reprise du fort de Vaux sous les bombardements de l’artillerie allemande.

Le 13 décembre 1916, Yves Trellu (4e RI) décède à l’ambulance de Landrécourt. Dans le calme de la nuit du 5 au 6 décembre, fort imprudemment il regarda par-dessus le parapet de la tranchée qu’il tenait avec ses hommes. La balle qui l’atteignit la gorge lui sera finalement fatale. C’est ce que l’on apprend dans le journal Le Citoyen sous la plume du directeur de l’école de Briec, où Yves était instituteur.

Cliquez sur l'image pour accéder aux détails
Points de vente Finistère :
- Mairie de Quéménéven
- Librairie Ravy, Quimper
- Maison de la Presse, Châteaulin
- Super U, Plogonnec
Acheter sur Amazon :
Commander à l'auteur
Bon de commande

Cliquez sur l'image pour accéder à la liste