Mathurin Dorval (1891-1917)

Mathurin Marie Dorval naît le 20 mai 1891 à Ty Pry en Cast. Il est le fils de Yves et de Marie Jeanne Soliman.

Avant la guerre

Cheveux châtains, les yeux marron, il est de petite taille (1,57m) et exerce la profession de boucher à Quéménéven.

Il est incorporé au 71e régiment d’infanterie pour y effectuer son service militaire le 10 octobre 1912 (matricule 3297 au recrutement de Brest-Châteaulin).

Il passe caporal le 8 novembre 1913 et sergent le 6 juillet 1914. C’est là que le trouve la déclaration de guerre.

Pendant la guerre

Mobilisé avec le 71e RI, il passe au 14e RI le 24 juillet 1916.

Il est tué sur le territoire de la commune de Moronvilliers (village détruit de la Marne), le 22 avril 1917. Il est alors sergent au 1er bataillon, 1ère compagnie du 14e régiment d’infanterie.

Circonstances de son décès

Début avril 1917, le 14e RI poursuit sa période d’instruction. Après Toul, il est à Mailly-Champagne, au sud-est de Reims.

Le 20 avril, le régiment prend le secteur d’attaque de Mont Perthois, sur les pentes de la Fosse Froide dans la Marne.

Secteur de Moronvilliers, le 22 avril 1917 - extrait du JMO du 14e RI (Mémoire des Hommes"

Secteur de Moronvilliers, le 22 avril 1917 – extrait du JMO du 14e RI (Mémoire des Hommes »

Le 22 avril, dès le matin, l’artillerie allemande exécute des tirs intenses sur tout sur le secteur du Mont Haut et de la Fosse Froide. A 11 heures, l’ennemi attaque sur le grand et le petit Mont-Haut. Cette attaque est repoussée par le 1er bataillon dans lequel se trouve Mathurin Dorval.

« Le 1er bataillon du 14e, qui a sa gauche au Mont Haut, repousse l’ennemi et fait sur la crête quelques progrès qui lui permettent d’occuper un observatoire sur les positions ennemies au Sud. Brillante contre-attaque menée avec entrain, mais qui cause des pertes sensibles » peut-on lire dans le JMO de la 262e brigade.

En effet, 34 gradés et soldats sont tués le 22 avril, parmi lesquels le sergent Mathurin Dorval, 94 son blessés et 2 sont disparus.

Après son décès

Son décès est retranscrit le 6 juillet 1917 à la mairie de Quéménéven


Sources

Registres d’état-civil de Quéménéven

Fiche matricule, AD du Finistère (1R-1453 – 1911)

Site Mémoire des Hommes : Sa fiche sur la base des morts pour la France, JMO du 14e RI et de la 262e brigade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *