Louis Person (1887-1921)

Louis Marie Person naît le 3 septembre 1887 à Cast. Il est le fils de Jean Marie, maçon et de Marie Anne Salaün.

Avant la guerre

Cheveux châtain foncé, yeux bruns, il est de petite taille (1,57 m), et sait lire et écrire.

Jugé « Bon pour le service », il effectue son service militaire au 106e RI du 6 octobre 1908 au 25 septembre 1910, et reçoit un certificat de bonne conduite (matricule 957 au recrutement de Brest-Châteaulin).

En 1911, lors du recensement, il est domestique chez Jean Louis Seznec à Keromnès.

En mai 1912, il est domestique à Kergariou chez Jalins. En 1913, il fait un séjour à Paris, et revient à Quéménéven, à Pont-Lez, en juillet 1914.

Veuf de Marie Perrine Hénaff, il épouse en seconde noce Marie Jeanne Bouard.

Pendant la guerre

Mobilisé le 3 août au 318e RI de Quimper, il part aux armées le 5 août (matricule 954 au recrutement de Quimper).

Le 9 novembre 1915, il passe au 35e régiment d’artillerie de Vannes, qui accompagne souvent le 118e RI.

Il est évacué le 22 septembre 1916 sur l’hôpital temporaire d’Orléans, probablement blessé au cours des manoeuvres qu’effectue le 35e RAC à cette période. Il en ressort le 5 octobre 1916, et remonte au front.

Il disparaît le 27 mai 1918, à l’est de Soissons, présumé prisonnier. 

Emprisonné au camp de Gardelegen en Allemagne, il est rapatrié après l’armistice et rejoint le dépôt de Nantes le 25 novembre 1918. Il bénéficie alors d’un congé du 29 novembre au 28 décembre 1918, avant d’être démobilisé le 8 mars 1919.

Après la guerre

Louis Person est réformé temporairement, le 12 août 1920, proposé pour une pension temporaire par la commission de réforme de Quimper pour « conglomération des sommets avec état satisfaisant ».

Huit mois plus tard, le 28 avril 1921, la commission de réforme de Quimper le réforme définitivement et le propose pour une pension de 100% pour « bacillose pulmonaire à la troisième période. Grande caverne du sommet droit, matité, gargouillements, souffle caverneux. Au sommet gauche, gros craquements humides. Phénomènes graves de résection bacillaire, amaigrissement (…), déchéance totale ».

Cette décision intervient alors que Louis Person est décédé à son domicile de Kergariou le 29 mars 1921.

Louis Person est déclaré mort pour la France le 30 août 1922 (note du service du ministre des pensions).

Sources

Registres d’état-civil de Quéménéven

Fiche matricule, AD du Finistère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *