Jean Louis Rolland (1889-1916)

Jean Louis Rolland naît le 27 octobre 1889 à Pontigou, Quéménéven. Il est le fils de Gabriel et de Marie Anne Rolland.

Avant la guerre

Cheveux noirs, yeux roux, il est de taille moyenne (1,66m) et sait lire et écrire.

Jean Louis Rolland effectue son service militaire au 6e régiment d’infanterie coloniale de Brest du 4 octobre 1910 au 21 septembre 1912 (matricule 2696 au recrutement de Versailles). Un certificat de bonne conduite lui est accordé.

Il est ensuite affecté aux chemins de fer de campagne comme poseur à Athis du 3 novembre 1913 au 14 octobre 1914.

Pendant la guerre

Jean Louis Rolland est ensuite affecté d’office par le recrutement de Versailles au 23e régiment d’infanterie coloniale à Paris.

A la suite d’une blessure invalidante provoquée par des éclats de bombe au coude gauche et à la main, il est classé dans le service auxiliaire sur proposition de la commission de réforme du 23 novembre 1915.

Le 26 octobre 1916, il est classé dans les chemins de fer d’Orléans, comme poseur à Juvisy.

Il est tué le 19 décembre 1916 à Baule dans le Loiret, dans un accident. Il est alors au 23e régiment d’infanterie coloniale.

Après son décès

Pas d’information

Sources

Registres d’état-civil de Quéménéven

Fiche matricule, AD du Finistère (1R-1416 – 1909)

Site Mémoire des Hommes : Sa fiche sur la base des Morts pour la France (MDH)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *