MARZIN

Yves Marzin (1885-1916)

Yves Marie Marzin naît le 6 avril 1885 à Brunguennec, Quéménéven. Il est le dernier des 8 enfants de Jean, cultivateur et de Marie Jeanne Hascoet.

Avant la guerre

Le 20 mars 1910, à Quéménéven, il épouse Marie Jeanne Thépaut, cuisinière. En 1911, au moment du recensement, le couple n’est pas à Quéménéven.

Pendant la guerre

Étant de la classe 1905, il est mobilisé le 5 ou 6 août dans la réserve de l’armée d’active (Matricule 2457 au recrutement de Quimper).

Il est « tué à l’ennemi » le 1er juillet 1916, à 31 ans, près de Foucaucourt-en-Santerre dans la Somme. Il est alors soldat de la 15e compagnie du 262e régiment d’infanterie de Lorient.

Lire plus

0

Jean Louis Marzin (1897-1918)

Jean Louis Marzin naît le 7 novembre 1897 au lieu-dit Cosmaner, Quéménéven. Il est premier enfant de Jean Louis, cultivateur et de Marie Anne Person

Avant la guerre

En 1911, lors du recensement, il vit chez son père à Goarem Vras.

Pendant la guerre

Etant de la classe 1917, il est mobilisé au plus tôt le 7 janvier 1916 (matricule 3398 au recrutement de Quimper).

On sait qu’il est dans le même régiment que Jean Le Menn, de Kerouredan, par les courriers que celui-ci adresse à sa famille.

On apprend ainsi qu’après avoir été mobilisés et avoir suivi leur instruction avec le 116e régiment d’infanterie de Vannes, ils ont gagné le front dans les Vosges avec ce même régiment, avant d’être affectés au 366e régiment d’infanterie fin juillet 1918.

« On a eu le bonheur d’être dirigé sur un régiment descendant au repos des lignes et comme cela on est bien tranquille encore » écrit Jean Le Menn, précisant qu’il se trouve séparé de ses camarades, parmi lesquels Jean-Louis Marzin. Celui-ci est affecté à la 19e compagnie, alors que Jean Le Menn se trouve dans la 18e compagnie. Ces deux compagnies font néanmoins partie du même bataillon, le 5ème bataillon du 366e RI.

Leur parcours s’arrête trois semaines plus tard. Jean Louis Marzin est « tué à l’ennemi » le 20 août 1918, lors de l’attaque de Cuts dans l’Oise. Ce jour là Jean Le Menn est grièvement blessé. Il décèdera quelques jours plus tard.

Lire plus

0

Cliquez sur l'image pour accéder aux détails
Points de vente Finistère :
- Mairie de Quéménéven
- Librairie Ravy, Quimper
- Maison de la Presse, Châteaulin
- Super U, Plogonnec
Acheter sur Amazon :
Commander à l'auteur
Bon de commande

Cliquez sur l'image pour accéder à la liste