LE PROJET

à l’origine du projet – novembre 2013

Qui se souvient encore de qui étaient les 83 noms inscrits sur les deux monuments aux morts de Quéménéven ? Le plus jeune, Jean Louis Cariou avait à peine 18 ans et demi quand le bateau sur lequel il était canonnier a été coulé par un sous-marin allemand au large des côte de la Syrie. Certains de ces soldats étaient frères comme trois des frères Mauguen de Kergoat, morts en 1914, 1915 et 1916. Ils étaient 34 à être mariés, la plupart avait des enfants, certains ne connaîtront jamais leur père.

Car voilà 100 ans avait démarré une des périodes les plus tragiques de l’histoire du monde, la première guerre mondiale. Les cicatrices que ces 4 années ont laissé dans les corps, les familles, les paysages, les pays ont été profondes, et sont encore visibles aujourd’hui. Il n’y a qu’à se promener sur les champs de bataille de l’Argonne ou à voir les longues listes des jeunes hommes morts pour la France sur les monuments aux morts de la moindre commune française.

mmqueme2

1ère étape du projet – novembre 2014

Pour commémorer le centenaire de la Grande guerre, le projet a été lancé, en novembre 2013, avec l’accord de la mairie de Quéménéven dans le projet de retrouver le plus d’informations possibles sur ces 83 soldats. L’idée est d’inciter les familles à ressortir des greniers les témoignages qu’elles ont encore (photos, cartes postales, médailles, carnets, artisanat des tranchées…), afin de redonner une identité à ces 83 soldats, autant que possible, et resituer leur parcours dans le cadre de la grande guerre.

Avec l’autorisation des propriétaires, les photos, cartes postales, lettres, carnets ont été scannés, et les objets (médailles, artisanat des tranchées, …) ont été photographiés, afin d’organiser une exposition inaugurée le 11 novembre.

Il était important aussi d’élargir le champ et d’inscrire l’histoire des Poilus de Quéménéven dans l’Histoire de la guerre 14-18 au travers d’une conférence animée par Yann Lagadec portant sur « De Quéménéven ou d’ailleurs, les Poilus bretons dans la Grande Guerre ».

Le site Internet, quemeneven1418.org, est la vitrine de l’avancement du projet, en publiant régulièrement des informations concernant les soldats morts pour la France sur cette commune pendant la 1ère guerre mondiale : circonstance des disparitions, parcours des combattants, photos…

Bilan :

– au cours des recherches, 5 soldats non inscrits au monument aux morts et pourtant déclarés morts pour la France ont été identifiés

– Les parcours des 88 soldats ont été retracés, grâce notamment aux journaux de marche et d’opération des régiments publiés sur le site Mémoire des Hommes

– Des photos et documents divers ont été retrouvés pour 22 de ces 88 soldats

– L’ exposition organisée pour présenter les résultats de ces recherches a été visitée par près de 400 personnes

– Près de 100 personnes ont assisté à la conférence de Yann Lagadec le 22 novembre 2014

– Le site Internet comptabilisait fin octobre quelques 5000 visiteurs,et comptabilise par jour une moyenne de 50 vues.

 2ème étape du projet – novembre 2015

Après le succès de l’exposition et du site Internet, il semble important de formaliser les résultats des recherches sur les Poilus morts pour la France à Quéménéven sur un support qui puisse être conservé et lu par tous y compris les personnes qui ne sont pas très à l’aise avec la lecture sur écran. Un livre est donc en préparation qui reprendra les informations publiées sur le site Internet au sujet des 89 Poilus morts pour la France, car un 6ème Poilus vient d’être identifié en plus des 83 inscrits sur les monuments aux morts de la commune. Ces informations seront enrichies par les éléments, non encore exploités, des fiches matricules conservées aux archives départementales du Finistère. L’objectif est que cet ouvrage soit présenté au 11 novembre 2015.

La découverte au cours de cette recherche d’au moins 6 soldats morts sur la France mais non inscrits sur les monuments aux morts amène la mairie à envisager l’ajout des noms manquants sur les monuments. La plaque sera inaugurée le 11 novembre 2015.

Parallèlement, le site Internet continuera d’être alimenté dans la perspective de la 3ème étape du projet. Lui sera adjoint une page Facebook afin d’essayer de toucher le public plus jeune. Si 400 personnes ont visité l’exposition, bien peu avait moins de 40 ans. Le succès de « Léon Vivien, le Poilu aux 60 000 fans » témoigne de l’intérêt d’utiliser les réseaux sociaux.

3ème étape du projet – novembre 2018

En perspective, pour l’anniversaire du centenaire de l’armistice, une étude élargie de Quéménéven pendant la guerre 14-18 est envisagée, incluant la prise en compte de l’ensemble des mobilisés, mais aussi  de la vie à l’arrière. Comme pour l’exposition de novembre 2014, le projet est de faire revivre les protagonistes de cette funeste période, grâce aux photos et documents conservés par les familles, et aux sources diverses qu’il est possible d’exploiter (livret militaire, fiches matricules, journaux de marche et d’opération, presse ancienne…).


Si le projet vous intéresse, si vous avez des documents concernant un soldat ayant fait la guerre 14-18 ou sur sa famille pendant ou immédiatement après la guerre, n’hésitez pas à prendre contact !

Cliquez sur l'image pour accéder aux détails
Points de vente Finistère :
- Mairie de Quéménéven
- Librairie Ravy, Quimper
- Maison de la Presse, Châteaulin
- Super U, Plogonnec
Acheter sur Amazon :
Commander à l'auteur
Bon de commande

Cliquez sur l'image pour accéder à la liste