François Rivoy (1895-1919)

François Rivoy naît à Kerhaël, Quéménéven, le 14 septembre 1895, deuxième enfant de Mathurin, sabotier et de Marie Anne André.

Avant la guerre

En 1911, lors du recensement, il n’est pas à Quéménéven. Son frère aîné, Jean, est domestique à Kerflous, chez Hascoët

Pendant la guerre

Etant de la classe 1915, il est mobilisé fin 1914 (matricule 2513 au recrutement de Quimper), en gare de Couéron, Loire inférieure, où vit sa mère veuve depuis 1900.

Il meurt à l’hôpital militaire Broussais de Nantes, le 23 août 1919. Il était soldat du 44e Régiment d’infanterie coloniale, comme Pierre Cornic, mort en 1918 en Serbie.

Après son décès

Son décès est retranscrit le 12 septembre 1919 à la mairie de Quéménéven

Sources

Registres d’état-civil de Quéménéven (acte de décès)

Données du recensement de 1911 sur le site des archives départementales du Finistère

Cliquez sur l'image pour accéder aux détails
Points de vente Finistère :
- Mairie de Quéménéven
- Librairie Ravy, Quimper
- Maison de la Presse, Châteaulin
- Super U, Plogonnec
Acheter sur Amazon :
Commander à l'auteur
Bon de commande

Cliquez sur l'image pour accéder à la liste