Les Trellu, instituteurs, exposés à Quimper

carton

L’ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education) de Quimper, établie dans les locaux de l’ancienne Ecole Normale, organise du 15 septembre au 5 novembre une exposition, ouverte au public, consacrée aux « Instituteurs Finistériens et la Grande Guerre ».

A travers le parcours de dix instituteurs, cette exposition, labellisée Centenaire, se veut un hommage rendu à tous les maîtres combattants du Finistère et permet d’aborder certains aspects de la situation de l’école et de la mobilisation scolaire pendant la guerre.

Trois panneaux sont consacrés aux Trellu, originaires de Kergoat, tous trois instituteurs :

Yves Marie avait terminé sa 1ère année comme instituteur à Briec, et venait de prendre son congé pour faire son service militaire quand la guerre a éclaté. Il sera tué dans le secteur de Verdun en décembre 1916. Il avait 22 ans et était sous-lieutenant au 4e régiment d’infanterie. Son parcours est détaillé dans cet article.

medaillonFTSon jeune frère François débute sa carrière d’instituteur à Cast en septembre 1914. Il est mobilisé au début de l’année 1916 au 115e RI, en garnison à Mamers. Devenu aspirant, il rejoint le front en novembre 1916 au 5e RI dans le secteur de Vaux-Verdun où il retrouve son frère Yves. Il pourra se rendre à son chevet à l’ambulance de Landrécourt quand Yves meurt de ses blessures, après avoir reçu une balle dans la tête. François sera, lui, blessé par des éclats de grenade en mai 1918. Après l’armistice, et après un séjour en Belgique et dans le nord de la France, il est en Allemagne avec son régiment. François participera au défilé du 14 juillet 1919, et sera démobilisé en octobre 1919, juste à temps pour le mariage de sa soeur Marie-Anne. Il occupera ensuite différents postes comme instituteur et sera directeur de l’école de Cast.

medailloncousinLeur cousin Yves, plus âgé, est directeur de l’école de Roscanvel quand survient la guerre. Il s’est marié en avril 1914, et sa jeune femme est enceinte quand il part aux combats début août 1914, mobilisé au 86e RIT de Quimper, encore appelé le « 86 Coz ». Il a alors 41 ans. Il meurt le 27 janvier 1916, à Salies de Béarn où il était soigné depuis plusieurs mois.

expoEN_pt

Les panneaux présentés à l’ESPE de Quimper

Cliquez sur l'image pour accéder aux détails
Points de vente Finistère :
- Mairie de Quéménéven
- Librairie Ravy, Quimper
- Maison de la Presse, Châteaulin
- Super U, Plogonnec
Acheter sur Amazon :
Commander à l'auteur
Bon de commande

Cliquez sur l'image pour accéder à la liste